Cannabis légal ou stupéfiant ? L’ANSM resserre l’étau autour des cannabinoïdes 

Avant de commencer, on va revoir les bases. Dans cette conversation, le mot clé, c’est cannabinoïde. Par définition : un composé chimique qu’on trouve principalement dans le cannabis (légal ou pas d’ailleurs). Une fois ingérées, inhalées, absorbées… Bref, dans notre corps, ces substances interagissent avec les récepteurs d’un système biologique impliqué dans la régulation de diverses fonctions comme la douleur, l’appétit, l’humeur, ou encore la mémoire. Jusque-là tu nous suis ?

Récemment, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a lâché une bombe sous la forme d’un article qui annonce que certains nouveaux types de cannabinoïdes seront interdits en France à partir du 3 Juin 2024. Surprise, c’est aujourd’hui !

En gros, l’ANSM joue les super-héros pour notre santé. Et ça signifie quoi dans le monde du CBD ? Qui se fait taper sur les doigts ? Qui reste sur le banc de touche ou pire, qui se fait jeter de l’équipe ? On te donne la liste.

Vought CBD 

“L’ANSM inscrit de nouveaux cannabinoïdes sur la liste des stupéfiants.” Le message est clair et sans équivoque. Et nous, ça nous régale. Il était temps que les apprentis chimistes raccrochent le tablier. 

Les cannabinoïdes concernés par cette interdiction comprennent plusieurs variantes synthétiques qui ont été développées pour imiter les effets du CBD et d’autres cannabinoïdes naturels. Parce que figure-toi mon pote que les chimistes ont eu la bonne idée d’isoler la structure chimique du CBD et de la recréer à l’identique avec des molécules de synthèse. Sauf qu’ils ont ouvert une boîte de pandore. Et l’ANSM est venue la refermer fissa.

La réalité est qu’on a déjà lutté à faire passer le CBD en France donc si en plus c’est pour produire du synthétique… C’est un peu la loose, non ?

Mais du coup, quels sont les cannabinoïdes concernés par cette interdiction ?
  1. Cannabinoïdes hémisynthétiques (substances naturelles modifiées chimiquement) :
  • H4-CBD et H2-CBD : Des CBD boostés comme si on leur avait donné des super-pouvoirs (mais méchants, t’as maté The Boys ? T’as tout compris.)
  • Les autres dérivés incluant :
    • HHC (hexahydrocannabinol)
    • HHCO (HHC-acétate)
    • HHCP (hexahydrocannabiphorol)
    • HHCPO (HHCP acétate)
    • THCP (tétrahydrocannabiphorol)
    • THCA (acide tétrahydrocannabinolique)
  1. Cannabinoïdes synthétiques (substances purement chimiques) :
  • 5F-Cumyl-Pegaclone (5F-SGT-151) : Oui, les noms sont plus compliqués que Lost, toutes saisons confondues.
  • Cumyl-CH-Megaclone (SGT-270)
  • 7APAICA
  • 5F-7APAICA
  • Cumyl-P7AICA
  • 5F-Cumyl-P7AICA
  • BZO-Hexoxizid (MDA-19)
  • BZO-Poxizid (5C-MDA-19)

Et ouais, fallait mieux bosser en chimie mon grand.

Et maintenant tu te demandes peut-être : si le CBD est bon pour nous et que ces molécules de synthèse en imitent les effets, pourquoi les interdire ?

C’est simple. Ces substances sont souvent créées pour contourner les lois sur les drogues, mais elles peuvent être potentiellement nocives en raison de leur puissance et de leur pureté variable. Parmi les risques qu’elles présentent, l’ANSM mentionne :

  • Les effets imprévisibles : ces cannabinoïdes peuvent provoquer des effets graves et immédiats comme des vomissements, des évanouissements, des crises d’angoisse, des crises cardiaques, et même des comas. Bref, c’est pas exactement ce qu’on cherche après une longue journée de travail.
  • Les risques de dépendance : ils peuvent te rendre accro plus vite qu’un bon film Netflix un dimanche pluvieux.
  • Les effets plus intenses que le cannabis légal naturel : les effets de ces cannabinoïdes sont souvent beaucoup plus forts et dangereux que ceux du cannabis traditionnel. C’est comme passer d’un café au lait à un triple espresso sans prévenir. Ton cœur est pas prêt.
  • Les incertitudes sur la composition : la composition de ces produits est souvent incertaine. Ce qui est écrit sur l’emballage n’est pas toujours correct, un peu comme la taille unique qui ne va à personne.

C’est pourquoi l’interdiction vise à prévenir l’utilisation de ces produits synthétiques non réglementés et à promouvoir l’utilisation de cannabinoïdes naturels dont les effets et la sécurité sont mieux compris.

Chez Alpaga, tu t’en doutes, on trempe pas dans ça. Pourquoi ? Parce qu’entre l’amour toxique et le vrai avec un grand A, le choix est vite fait ! Mais aussi et surtout parce qu’on croit fermement que la nature sait mieux que les laboratoires comment nous offrir des produits sains et bénéfiques. 

Sans ajouter que le cannabis naturel est consommé depuis des centaines d’années (voire plus !) et qu’on a un vrai retour d’expérience dessus, contrairement aux néo-cannabinoïdes qui sont tous neufs comme leur nom l’indique et donc sur lesquels on a aucun retour. Ce qui est contraire à toutes les mises sur le marché de produits à ingérer.

Donc pour être sûrs de t’offrir une belle récolte bio et bien soignée : on commence par tracer la provenance et chaque étape de la culture de chacune des variétés de CBD qu’on cultive. Ça signifie que tu peux enfin te détendre et avoir confiance en ce que tu consommes. On s’assure de tout ! De la semance des graines à l’envoi des colis, pas une étape ne nous échappe, on sait tout ce qui se passe chez nous et par extension, toi aussi.

L’ANSM is watching…

Il faut savoir que L’ANSM, en collaboration avec les centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance (CEIP-A), surveille en permanence l’apparition de nouveaux cannabinoïdes sur le marché et leurs effets sur la santé. Un peu comme Batman surveille Gotham, mais pour notre santé.

En bref, ce qu’il faut retenir

En résumé, l’ANSM a décidé d’interdire ces nouveaux cannabinoïdes car leurs effets sur la santé n’ont jamais été correctement testés, peuvent créer une forte dépendance, et leur production est souvent obscure. Leur production, vente et usage seront interdits en France à partir du 3 juin 2024. Donc, si tu vois l’un de ces noms étranges sur une étiquette, mieux vaut passer ton chemin !

Avec Alpaga, tu as la garantie de consommer des produits naturels, sûrs, et traçables de la graine à ta main. Parce qu’on préfère faire les choses proprement, tout simplement. Et c’est comme ça depuis le début que l’on produit du CBD alias le cannabis légal : 2020 et ça ne changera pas.

Laisser un commentaire

18+

Oups

Désolé mais il faut avoir 18 ans pour visiter notre site !